Comment déceler le diabète chez l'enfant?

Comment déceler le diabète chez l'enfant? <em>(de Fabienne Millet-Armbruster)</em>

Je prends le relais pour vous faire partager cette information de prévention.Ce message est diffusé par l'association des jeunes diabètique de côte d'or:

Pour tout renseignements complémentaires contactez directement: assodidj21@gmail.com

ATTENTION URGENCE !

Votre enfant boit et urine
plus que d’habitude,
il a recommencé à faire pipi au lit
ou se relève plusieurs fois la nuit pour uriner


CONSULTEZ UN MEDECIN DES AUJOURD’HUI*

Un enfant aussi peut être diabétique. Diabétique de type 1, appelé aussi diabétique insulino-dépendant (did). Ce n’est pas le même diabète que celui dont on entend beaucoup parler (le diabète de type 2). Ce n’est pas lié à un surpoids ou à la génétique. C’est, dans l’immense majorité des cas, une maladie auto-immune.

Quand celle-ci est découverte trop tardivement, c’est l’acidocétose qui menace. Et c’est une urgence vitale

*Pourquoi une campagne de prévention de l’acidocétose ?

- La fréquence d’acidocétose au diagnostic du diabète a très peu évolué ces 20 dernières années (40% en moyenne)
- Des conséquences métaboliques dangereuses : 13 % en acidocétose sévère. Un risque d’œdème cérébral associé au jeune âge et à la durée des symptômes.
- Le décès des enfants : Inacceptable, une dizaine de cas en France chaque année
- Une angoisse supplémentaire pour les familles dans un contexte d’annonce de la maladie et de sa prise en charge complexe. *


Il n’y a pas que les petits enfants qui sont concernés : L'incidence du diabète de type 1 est très faible avant l'âge de 1 an, maximale entre 4 et 10 ans, elle subit ensuite une décroissance, puis reste stable après 20 ans : le diabète de type 1 peut donc apparaître à tout âge, même si dans la majorité des cas il débute avant l’âge de 35 ans. On observe depuis plusieurs années une tendance à l’abaissement de l’âge de début du diabète chez les enfants.
Donc, alerte également si votre « grand » enfant, votre adolescent se relève plusieurs fois la nuit pour uriner. Autre symptôme, moins facile à évaluer : l’enfant semble manger suffisamment, voire plus, mais ne grossit plus ou peu, ne grandit plus ou peu.


Donc pas d’affolement mais soyez attentifs et, si nécessaire, un peu insistants avec votre médecin généraliste : une bandelette urinaire (glucose et acétone) n’est pas un examen invasif, on peut s’en procurer librement en pharmacie pour environ trois euros et ce peut être le signal d’alarme suffisant pour déclencher une prise en charge adaptée et pour éviter un drame.

*Extrait de la campagne contre l’acidocétose de l’AJD

Association Did’J 21 – Janvier 2012

                                                                                                   

********************



 Vous cherchez un point conseil en nutrition et diététique ?

 

 Sélectionnez votre région et découvrez les diététiciens ou nutritionnistes près de chez vous.

 


 Trouvez votre nutritionniste !

 

 

    

    

    

    

    Les Additifs Alimentaires

    Les Produits Allégés

    Déchiffrer les etiquettes

    La Manultrition